Goisset skiff grave

Vendredi, 18 Juin, 2010

Aligné en skiff, le Jurassien aborde la deuxième étape de l'épreuve avec un habit de favori.

Il s'était préparé pour intégrer le deux de couple poids léger en vue des prochains championnats du monde cet automne. Sa deuxième place en skiff aux championnats de France semblait lui promettre la place tant convoitée.

Il n'en fut rien. Maxime Goisset a été sélectionné pour naviguer sur le skiff poids léger… Une petite déception ? Le Jurassien n'est pas du genre à s'apitoyer.

C'est comme cela. Le staff en a décidé ainsi et je prends mon nouveau rôle à cœur

explique-t-il comme pour évacuer toute idée de déception. 

Et, au regard de ses résultats, on ne peut que le croire. Dès la première étape de la Coupe du monde, le Dolois a en effet annoncé la couleur et effacé les doutes. Deuxième à six secondes de Purchase, Maxime a démontré que les dirigeants tricolores ne s'étaient pas trompés. Une évidence pour son entraîneur Alexis Besançon.

C'est même un skiffeur dans l'âme, peut-être le plus performant de l'Hexagone avec Jérémy Azou. Max est le rameur français qui s'entraîne le plus. Il est habitué aux efforts en solitaire

assure ce dernier, visiblement des plus confiants. 

Son poulain se veut plus circonspect estimant qu'il a encore « beaucoup à travailler notamment techniquement ». Un travail qui passe par Munich où se dispute à partir d'aujourd'hui la deuxième et avant-dernière étape de la Coupe du monde.

A l'origine on ne devait pas y aller. On est en stage à Aiguebelette, explique le coach. Mais, ici, il n'y avait pas d'adversaire de son niveau alors on a demandé aux dirigeants s'il pouvait aller en Bavière. 

Une véritable opportunité car en Allemagne, Maxime va pouvoir se frotter à une partie du gratin mondial.

Le skiff c'est très particulier. Ça se joue beaucoup sur l'expérience, la tactique. Il faut qu'il en accumule. Munich est très bien pour cela. Il y aura des adversaires comme Quist, multiple médaillé olympique ou le Japonais Takeda et Grant. En plus si l'on se réfère à la première étape, il sera favori car Purchase est absent ce week-end… 

prévient Alexis. Un statut qui n'effraye pas son protégé.

Ça va me permettre de me jauger. Je me sens bien, j'y vais pour un podium

lâche le Jurassien.

 


Source: http://www.leprogres.fr le 18 juin 2010.

Puma