Ça glisse pour Goisset

Mardi, 24 Août, 2010

En stage à Bellecin la semaine dernière avec l'équipe de France d'aviron, le Dolois peaufine sa préparation.

Puissant ! Voilà l'adjectif qui caractériserait le mieux Maxime Goisset quand on le voit filer sur l'eau du lac de Vouglans. En stage avec l'équipe de France sur la base de Bellecin, le rameur semble plus que jamais prêt à faire tomber les médailles lors des championnats d'Europe au Portugal du 10 au 12 septembre.

Christine Gossé : Ça l'oblige à être le meilleur

Mais pour l'heure, place à la préparation physique et aux entraînements. Durant la semaine, Maxime a enchaîné les séances de musculation et de sorties sur l'eau. Cette fois, il concourra dans la catégorie poids léger à bord de son skiff. Mais ce n'est pas une finalité en soi. " Ce que je veux, c'est être en deux de couple poids léger pour participer aux jeux Olympiques en 2012, mais pour ça il faut être champion de France" explique le sociétaire de l'Aviron Club Dolois, où il a resigné pour une année. Les semaines qui arrivent seront donc pour lui le moyen de progresser pour enfin atteindre son objectif. Christine Gossé, son entraîneur lors du stage, entend bien faire de Maxime un futur rameur en couple " Une première place est obligatoire, ça l'oblige donc à être le meilleur sur l'eau." Cette volonté semble réussir au Jurassien. Après un stage de quinze jours à Tignes, où le groupe France a enchaîné les activités en altitude, Maxime, seul sur son skiff, arrive encore à surprendre les rameurs du couple en allant les chercher en quelques coups de rames lors des sorties sur l'eau. Les trois semaines passées commencent pourtant à se faire sentir. " Avec le volume d'entraînement que l'on a, on est un peu fatigué, mais c'est de la bonne fatigue. On a une semaine de repos qui arrive et après on part pour le stage de préparation à Temple-sur-Lot, de quoi être en forme pour les compétitions qui arrivent" explique Maxime. Sous réserve de bons résultats au Portugal, où il envisage minimum un podium, Maxime s'envolera pour les Mondiaux ( 31 octobre au 7 novembre ) en Nouvelle-Zélande. D'ici là, le Dolois devra lutter face à une concurrence internationale de plus en plus féroce.

Objectif européen : un podium au minimum

Si le rameur est aux yeux du staff technique le plus fort physiquement, il peut parfois faire preuve de déconcentration comme l'explique Christine Gossé, qui le connaît bien puisqu'elle l'a formé à l'insep : " Avec Maxime, c'est quitte ou double. Il peut nous faire des trucs supers comme se laisser complètement déconcentrer par les éléments extérieurs. Il a encore une petite marge de progression sur ce point ."" Mais si le Dolois doit encore apprendre sur lui-même, il devra bientôt apprendre son art aux autres. Son professorat de sport obtenu, le Jurassien compte bien s'investir pleinement au sein de la fédération d'aviron.  Pauline Badin Le Progrès du 24 aout 2010

Sneaker Release Dates 2019